Editeur de livres

Accueil > Collections > La Gidouille noire > Le Crépuscule des gueux

Le Crépuscule des gueux

Hervé Sard


La réédition indispensable



ISBN 979-10-92842-44-9, ISSN 2649-2407, 15 cm × 20,5 cm,
168 pages

En périphérie parisienne, aux abords d’une voie ferrée, des cabanons s’alignent. C’est le domaine des gueux : Môme, Boc’, Betty, Luigi, Capo et Krishna. Ces marginaux ont trouvé là un espace de vie que personne ne songe à leur contester.
Leur train-train va être perturbé par la mort de trois femmes retrouvées découpées sur les voies. Suicides ? Meurtres ? Crimes en série perpétrés par le Dingue, ce mystérieux tueur insaisissable ?
Le capitaine Évariste Blond et sa stagiaire Christelle Augier vont tout faire pour le déterminer.

Au-delà de l’affaire criminelle qui réserve son lot de surprises et de suspense, la grande richesse de ce roman réside dans son humanité : des flics aux « gueux », tous les protagonistes sont justes et attachants. Hervé Sard livre une réflexion singulière sur le bonheur, le nécessaire et le superflu, les préjugés et la consommation de masse avec cette question en filigrane : combien de temps encore les gueux auront-ils une – petite – place dans ce monde sans pitié pour les parias ?

Publié pour la première fois en 2011 par la maison d’édition Krakoen puis réédité en 2013 par Après la lune dans sa collection « Lunes blafardes », ce magnifique roman ne pouvait retomber dans l’oubli. La Gidouille a décidé de le rééditer une nouvelle fois. Autant que du polar, c’est son côté humaniste plein de tendresse et de réalisme mêlé à un talent littéraire indéniable qui en fait un récit captivant.

Hervé Sard
Centralien, tour à tour enseignant en Algérie, informaticien en Hongrie puis ingénieur dans le domaine de la sécurité bancaire, il se consacre aujourd’hui à l’écriture. Auteur de romans et de nouvelles, il a publié notamment La Catin habite au 21 (Le Poulpe), Ainsi fut-il ou encore Morsaline. Il est aussi l’auteur du numéro 18 de la collection des « nouvelles enquêtes de Léo Tanguy » Larguez les anars ! à La Gidouille.

Portfolio